…Macbeth est une pièce maudite?

Three_Witches_Welles

De toutes les superstitions qui entourent le théâtre (et elles sont nombreuses), la plus légendaire est probablement celle qui entoure la plus courte des tragédies de Shakespeare: Macbeth. Particulièrement commune aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, elle a fait son bout de chemin sur les planches du monde entier. Elle est même mentionnée (et exploitée) dans l’épisode des Simpsons Homer rentre dans la reine (The Regina Monologues, saison 15, épisode 4), où le nom de la pièce fait son apparition par neuf fois et entraîne une série de malheurs pour un comédien (Sir Ian McKellen dans le rôle de Sir Ian McKellen!) – et si les Simpsons ne sont pas un gage suffisant de diffusion culturelle pour vous et bien je… suis… désolée pour cette introduction ?

Continuer la lecture

…Il existe 21 façons différentes de mourir chez Shakespeare?

En matière de fins tragiques, le théâtre français est on-ne-peut plus prude. La décence (au milieu de tout un fatras d’autres règles) veut que le héros aie la politesse de quitter la scène pour pousser son dernier souffle. Pour ne pas choquer les bonnes moeurs, pour laisser la part belle à l’imagination, pour économiser sur le budget, pour ne pas provoquer de réactions de fureur dans un public un petit peu trop impliqué par ce parangon de l’imagination… les raisons sont multiples. Dire que les anglo-saxons ont fait d’autres choix en matière de mise en scène serait un euphémisme. Dire que Shakespeare a kiffé, plus que tout, mettre en scène les fins de ses personnages, en serait un encore plus gros. Les scènes les plus sanglantes étaient présentées avec le plus grands des réalismes, avec une volonté de divertir un public venu, en partie, pour qu’on lui en mette plein les yeux (et pour siroter sa bière en bonne compagnie dans le Globe) – et, au fur et à mesure des pièces du Barde, c’est une surenchère constante qui se met en place… pour garder un petit peu de surprise.

Continuer la lecture

…Arnold Schwarzenegger doit en partie sa carrière à Shakespeare?

Schwarzenegger-as-Hamlet

Arnold Schwarzenegger. William Shakespeare.

Arnold Schwarzenegger. William Shakespeare.

Arnold Schwarzenegger. William Shakespeare.

Voilà – simplement pour bien mettre en place le bon gros paradoxe.

Parce que, à première vue, absolument rien ne semble unir ces deux hommes. Ni l’époque, ni le pays, ni le physique, ni même le genre d’art visuel dans lequel ils se sont épanouis… Shakespeare n’a jamais entendu parler de Arnold Schwarzenegger et certaines mauvaises langues dans l’assemblée ne pourront s’empêcher de dire qu’Arnold Schwarzenegger n’a peut-être bien jamais entendu parler de William Shakespeare non plus.

Continuer la lecture