…A cause d’une impératrice du VIIIe siècle, le Japon a pensé les femmes inaptes à régner pendant 1000 ans?

Le mois des droits de la femme (et pas juste « de la femme », diantre !) touche à sa fin – et, pour l’occasion, on va parler Japon. On mentionne souvent Raspoutine et sa colossale influence sur Alexandrovna Feodorovna, l’épouse de Nicolas II de Russie – mais honnêtement, à côté de l’évènement historique qui s’est déroulé dans cette chère fort-fort lointaine île, il peut aller à se rhabiller. Parce que la principale répercussion de l’histoire de l’impératrice Kōken et du moine bouddhiste Dōkyō a été… ouais, plutôt costaud: la conviction selon laquelle les femmes étaient inaptes au trône et pouvaient risquer (par une forme de « faiblesse ») la ruine du pays et de la dynastie impériale. Rien que ça. Pas radical pour deux sous.

Continuer la lecture

…A la fin du Moyen-Âge, des maisons closes étaient ouvertes dans des perspectives religieuses?

entremetteuse

 Un bordel, c’est pas exactement l’endroit où l’on s’attend à penser religion. A vrai dire, c’est probablement l’endroit au monde où l’on s’attend le *moins* à penser religion – ou alors pour laisser échapper une série de blasphème au moment critique. Ou quelque chose du genre. Et pourtant ! En France comme en Italie, aux XVe et XVIe siècles, quelques esprits éclairés dans quelques gouvernements municipaux ont eu une idée brillante – et pourquoi pas ouvrir des maisons de passe pour sauver les âmes de nos administrés ?!

(Nous prendrons une minute pour imaginer une telle proposition, aujourd’hui.)

(C’est bon ?)

(C’est bon.)

Les explications, maintenant.

Continuer la lecture